Antho Marmite & Micro-ondes : elle est là !

Antho Marmite & Micro-ondes : elle est là !

Plus d’un an après que Vincent et moi ayons lancé l’idée de créer une antho anniversaire, pour fêter dignement les vingt ans du fanzine Marmite & Micro-ondes, les premiers souscripteurs commencent à recevoir l’anthologie tant attendue !

Et certains ont eu un joli t-shirt en prime.

Un an de travail pour moi, Vincent Corlaix, l’éditrice, le maquetteur, l’illustrateur et bien sûr tous les auteurs de l’anthologie, dont voici le sommaire :

Couverture de Philippe Caza (voir photo. Ça en jette, pas vrai ?)

Préface d’Olivier Gechter et Vincent Corlaix.

Partie 1 : Ingrédients secrets

  • Citrouillon ou l’envers d’un conte – Sylvie Miller
  • Un crocus de trop – Ophélie Bruneau
  • Brocoli go home – Philippe Caza
  • La spécialité du chef avec des champignons – Timothee Rey

Partie 2 : Recettes du chef

  • Cuisine de la Terre lointaine – Alex Nikolavitch
  • La soupe de 100 jours – Bénédicte Coudière
  • Ceci est mon corps – Bérénice Paquier
  • Du moment que c’est bio – Jean-Marc Sire

Partie 3 : Repas inoubliables

  • Restes – Alfredo Alamo
  • Une affaire du goût – Philippe Heurtel
  • L’harmonie des douleurs – Jean-Louis Trudel

Partie 4 : Régimes alimentaires

  • Degustibus – Ketty Steward
  • Bouillon d’os et os à moelle – Alexandre Boulanger
  • Sang pour sang douée – Noémie Lémos
  • Le poids des finances – Michael Rochoy

Partie 5 : société de consommation

  • Les recettes du changement – Lilian Peschet
  • La galaxie MC – T.Gàidhlig
  • Décalage culinaire – Irène Delse
  • Troisième dimension – Romain Lucazeau

Et le mot de l’éditrice.

Franchement, je n’aurais jamais pensé qu’autant de boulot nous attendait, mais le résultat est là et on en n’est pas peu fier ! Il a fallu convaincre des auteurs connus ou moins connus pour assurer le socle de base de l’anthologie. On a douté quand il a fallu trouver un nouvel éditeur après le changement de politique de Rivière Blanche. Une fois avoir abusé de la faiblesse de Sandrine Scardigli pour intégrer l’écurie Géphyre, il a fallu gérer l’AT, choisir notre sommaire parmi plus de cent textes, assurer la direction artistique, créer l’Epub bonus de toute pièce (j’espère qu’il fera rire autant que j’ai ri moi-même en l’écrivant) et subir une campagne de financement participative (je dis « subir », car franchement, c’est stressant de ne pas savoir si son livre va exister ou pas, 24h avant la fin !).

J’espère avoir été un dirlit correct. Je sais que j’ai parfois été un peu cinglant (« ta nouvelle est géniale, mais je ne veux que les quatre premières pages » ; « désolé, mais ta fin, ce n’est pas une fin du tout. Recommence » ; « ton titre divulgache toute l’histoire ») et pinailleur sur les choix de vocabulaire, les détails techniques ou les rebondissements (j’ai vérifié la trajectoire des satellites de Jupiter, par exemple). J’ai aussi pris la tête d’un auteur plus de deux heures à propos de mythologie et celle d’un traducteur pour des nuances d’espagnol. J’espère que ces tortures psychologiques n’auront pas été vaines.

Je veux remercier tous les auteurs, Sandrine et Paul, Vincent bien sûr, qui est mon jumeau et une sorte de muse à barbe, et par dessus tout, nos souscripteurs, sans lesquels nous aurions fait tout ça pour rien (j’en connais personnellement un certain nombre : grosse bise à tous).

Maintenant, il reste à voir comment le public va recevoir notre travail collectif. Je suis assez confiant, car le livre est beau et bourré d’excellentes nouvelles. J’espère que nous pourrons vous présenter le travail dans un salon ou un festival et que nous aurons droit à quelques critiques positives dans la presse et les média spécialisés (encore que, en matière d’anthologie, on peut parfois ne pas avoir de critiques du tout. C’est un marché de niche, il ne faut pas l’oublier).

Dans un petit mot à moi adressé, l’éditrice Sandrine Scardigli me remerciait de l’avoir lancé là-dedans et me demandait quel projet de dingue j’allais lui sortir la prochaine fois.

On va y réfléchir, vous pouvez compter sur moi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :