Trois dés de micronouvelles – partie 1

Trois dés de micronouvelles – partie 1

Vous connaissez l’auteur Arthur Morgan ? Oui, le spécialiste du steampunk, co-auteur de quelques guides sur la question. Et bien ce sinistre individu m’a fait replonger dans le vice de la micronouvelle.

Tous les lundis, il lance trois dés de sa main à moitié composée de rouages d’horlogerie. À partir de là, à nous, les drogués, de proposer une histoire tenant en 280 caractères. Et ensuite… ensuite… on se les montre les uns les autres.

J’ai trop honte…

Des gens très sérieux souffrent de cette affreuse perversion. Arthur lui même (ne nie pas, Arthur. Tu es le pire de nous tous). Thomas Geha (oui. Lui même). Alex Nikolavitch (ça ne surprendra personne). Adrien Thomas (on ne dirait pas, je sais). Catherine Loiseau (les meilleurs eux-mêmes ne sont pas à l’abri)…

Je ne vais pas faire ces aveux sans boire le calice jusqu’à la lie. Il faut que vous soyez tous témoins de ma déchéance. Je vais donc présenter le produit déviant de ma cervelle malade… en commençant aujourd’hui. Désolé…

Tirage 1

Crédit photo : Arthur Morgan

Par ordre de la préfecture de police, l’horaire du goûter sera avancé d’une heure dans toutes les crèches, afin de permettre aux équipes d’intervention du GIGN de lutter contre la prolifération de Cookie Monsters.

Tirage 2

Crédit photo : Arthur Morgan

« Pour tes 18 ans, qu’ils disaient, ta surprise t’attend dans la cabane du tonton ronchon (celui qui a des rhumatismes à la jambe droite). » Moi, j’avais espéré une femme nue dans un gâteau. Malheureusement ce fut une femme nue SUR mon gâteau. J’aime moins.

Je sais. C’est insoutenable. Pensez à nous, les damnés de la micronouvelle et pleurez pour notre salut.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :