De profundis

De profundis

Le livre d’aujourd’hui va mal. Celui de demain est mort. Faute d’auteurs pour le faire vivre (les auteurs du futur se sont reconvertis ou sont morts de faim). Des siècles de culture s’achèvent ici.

Vous êtes conviés à verser une petite larme sur son cercueil lundi 9 juillet à 13h30, dans les Jardins du Palais-Royal à Paris.

Venez nombreux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :