Et surtout la santé !

Enfin en 2017 ! Je ne suis pas fâché d’y être, après cette année 2016 toute pourrie d’un point de vue actualité mondiale et très fatigante d’un point de vue personnel (déménagement, arrivée de mon aîné au collège, changement de boulot (2 fois en un an), problèmes de santé du conjoint (mais ça va mieux) etc.).

Je n’avais même pas eu des masses d’actualité, hormis une nouvelle parue dans l’anthologie Dimension Avenir Radieux, chez Rivière Blanche.

Bien sûr, ça ne veut pas dire que 2017 sera une année meilleure que 2016 et certains signes me font craindre le contraire (par exemple ce couple croisé dans un bar et qui essayait désespérément de reconstituer de mémoire la recette de la tartiflette. À un moment, la femme a demandé à son compagnon : « c’est quoi la différence entre la levure chimique et la levure de boulanger ? » Vous voyez que l’humanité ne mérite que de disparaître).

Mais en attendant de savoir si 2017 sera la pause idyllique tant attendue sur le chemin de l’armaggedon, je vous prépare des petites surprises qui vous aideront à patienter.

En janvier, vous pourrez découvrir ma nouvelle, la Route, dans l’anthologie d’Estelle Faye et Jérôme Akkouche : Routes de légendes, légendes de la route. Ce n’est pas à proprement parler ma nouvelle la plus rigolote, mais elle devrait vous préparer en douceur à la fin de tout.

Plus tard, genre mars ou avril, vous devriez revoir sortir le Baron Noir dans un luxueux recueil aux éditions Mnémos. Bon, il faut d’ici là que je m’active à corriger les épreuves que mon bienaimé éditeur m’envoie, mais j’ai confiance. Et surtout je veux pouvoir le dédicacer pour le Salon du Livre ! Ce serait ce qui pourrait m’arriver de mieux avant la conflagration ultime qui nous exterminera tous.

Sur ce, je vous réitère mes meilleurs vœux pour l’année qui vient en vous souhaitant des tas de bonnes lectures.

Laisser un commentaire