Boutonnières.

Boutonnières.

Après chaque bataille, le cavalier n’avait pas droit tout de suite au repos du guerrier. Il devait d’abord nettoyer ses haches, lustrer ses bottes et bouchonner son cheval. Ensuite il passait de longues heures à repriser un à un les trous laissés par les balles ennemies dans sa veste et sa chemise.
« Un jour j’aimerai bien ne plus être envoyé en première ligne sous prétexte que je suis déjà mort une fois », ronchonnait-il.

40e micronouvelle du Cavalier Sans Tête. Allez ! On en fera au moins 50.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :