« Le Ténébreux », un chef d’œuvre de 24 pages.

Vous savez (ou peut être pas) mais je suis un grand fan de Boulet, le dessinateur roux. Déjà parce qu’il a joué avec mon gosse au parc de la Villette en 2007. Ensuite parce que je trouve son humour irrésistible.

Le meilleur exemple de cet humour décalé est en ce moment même sur son blog : il s’agit de sa dernière participation aux 24 heures de la bédé*.
24 pages, mais sans doute ce qu’il a fait de mieux. Décalage, décorticage des codes visuels, des codes sociaux, sens du dialogue et de la réplique… Boulet démontre ici, s’il en était besoin, que l’humour est un art.

Donc cliquez ici et préparez vous pour le pétage de côtes !

* Bon okay, c’est pas un scoop. Si vous en voulez allez donc sur Mediapart !

Lazarillo, phase 3.

Le projet Lazarillo entre en phase trois. La première phase, c’était la transformation d’un grand classique de la littérature espagnol (le Lazarillo de Tormes) en un scénario de BD de 68 pages.
La phase 2, c’était trouver un dessinateur, en l’occurrence Pierre Cornilleau, pour qu’il travaille le découpage (passé à 72 pages) et produise un dossier, ce qui a été fait de main de maître.

La phase 3 consistera à défendre le dossier auprès des éditeurs. On attaque la semaine prochaine, après lissage de notre copie.

Je mettrai quelques dessins en ligne à l’occasion.

Amateurs de vieilles pierres…

Un petit dessin pour changer.

Maison médiévale du côté d'Hortez. Dessin tiré d'une gravure du XIXe, vue chez des amis. Cliquez pour voir en grand.
Maison médiévale du côté d'Hortez. Dessin tiré d'une gravure du XIXe, vue chez des amis. Cliquez pour voir en grand.

Dessin fait à la pointe 0.05 mm avec quelques traits à la pointe 0.3 mm. La vraie prouesse est de l’avoir réalisé au milieu de 8 gamins turbulents qui me tiraient la manche sans arrêt pour voir ce que je faisais.

2010 commence…

C’est pas trop tôt, ça veut dire que 2009 est finie (saleté d’année pourrite !).
J’espère que le papa Nouel a été gentil avec vous, le foie gras généreux et je vous souhaite une bonne année. Que vos reins soient féconds !

Et comme étrennes un petit dessin :

"La Route", dessin tiré du film.
"La Route", dessin tiré du film.

Finlande, la suite.

Allez, encore quelques dessins réalisés en Finlande.

Finlandais typique lisant à l'aéroport. Stylo 0.05 mm

Un type dans un bar de l'aéroport , au stylo 0.05.

Finlandais typiques. Aéroport d’Helsinki. Stylo 0.05 mm

Je suis assez content de ceux là, dessinés de mémoire : les types passaient leur temps à bouger, ou à se lever pour prendre leur avion ou fouiller dans les poches de leur veste… Aucun respect de l’artiste !

Du coup, je me suis rabattu sur des photos. Voilà des modèles dociles !

type sautant point 005 et pinceau

Le personnage de gauche a été dessiné point par point, avec un stylo à encre de chine de 0.05 mm. Il m’a pris au moins 3 heures. Celui d’à côté, moins réussi, m’a pris 2 minutes au pinceau.

Vue du quartier marocain d'Helsinki.
Vue du quartier marocain d'Helsinki.
Kangourou des neiges, typique de Laponie.
Kangourou des neiges, typique de Laponie.

Ca ma occupé bien 5 ou 6 heures, tout ça. Comme quoi, je me suis bien fait chier…

Hobbie nb 2

J’ai passé quelques jours en Finlande (-18°C), sans ordinateur (j’avais oublié mon chargeur de batterie) et pas trop le temps d’écrire, donc je me suis rabattu sur mon 2e hobbie : le dessin.
Voici un petit exemple de ce que je fais avec de l’encre de chine quand je m’ennuie.

Vue d'une côte finlandaise, sous la neige (encre de chine).
Vue d'une côte finlandaise, sous la neige (encre de chine).

Dessin tiré d’une photo de magazine, réalisé entre le décollage d’Helsinki et l’atterrissage à Paris, au pinceau à encre de chine.

Je vous en montrerai d’autres à l’occasion.