Génèse

Le premier jour, dieu créa la Terre et le Ciel.
Le second jour, il remplit les mers.
Le troisième jour, il créa l’algue bleue et l’Évolution.
Le quatrième jour, il partit en week-end avec trois jours d’avance.

Boutonnières.

Après chaque bataille, le cavalier n’avait pas droit tout de suite au repos du guerrier. Il devait d’abord nettoyer ses haches, lustrer ses bottes et bouchonner son cheval. Ensuite il passait de longues heures à repriser un à un les trous laissés par les balles ennemies dans sa veste et sa chemise.
« Un jour j’aimerai bien ne plus être envoyé en première ligne sous prétexte que je suis déjà mort une fois », ronchonnait-il.

40e micronouvelle du Cavalier Sans Tête. Allez ! On en fera au moins 50.

Rigueur allemande.

Le cavalier sans tête avait été incorporé dans l’armée prussienne avec d’autres décapités comme lui. L’adjudant n’était pas commode. Il brayait sans arrêt : « Silence dans les rangs ! Je ne veux pas voir une seule tête ! »

Et revoilà les micro nouvelles du Cavalier Sans Tête (celle-ci est la 44e), après plus d’un an d’absence !
Pour info, l’ami Jacques Fuentealba s’y est mis aussi. Si le temps le permet, on mettra en commun tout ça pour un petit recueil rigolo.

Travaux d’intérêts généraux à la Fabrique

Après m’être consacré à des textes plus étoffés, j’ai repris la plume pour fournir une soixantaine de micro nouvelles pour la Fabrique de Microlittérature, au côté de Jacques Fuentealba, Benoît Yap et Karim Berrouka. Je suis donc leur employé du mois de Février, sur les thèmes « la pluie et le beau temps » et « transports en tout genre ».
Bonne lecture quotidienne !

Microphémérides 2013

Les microéphémérides 2013, c’est parti depuis 23 jours. C’est même moi qui m’y colle aujourd’hui.
Contrairement à l’an passé, où nous devions présenter des micronouvelles portant sur les évènements d’une date précise, nous devons cette années écrire des micronouvelles uchroniques en rapport avec la date du jour.
De plous en plous difficile ! Dirait le général Alcazar.

Venez récompenser les artistes en venant lire leurs délires de temps à autres !